Contacter les personnes ressources edd de l'académie
search

Accueil > Projets d’établissement en démarche de développement durable > Un îlot fleuri dans le clos…

Un îlot fleuri dans le clos…

samedi 21 novembre 2015, par Sandrine Esquirol-Paquerot

Nom de l’établissement : Collège Clos de Pouilly - 21000 DIJON

Equipe pédagogique impliquée : Mmes Bellaye , Pelcé, Porcherot, Mr Regnaut

Année scolaire concernée : 2014/2015

Matières concernées par le projet : SVT - Mathématiques - Documentaliste

Niveau :

Objectifs Pédagogiques :
Faire vivre à ces jeunes une relation privilégiée à la nature au sein du collège
- communiquer aux élèves une approche de la notion d’équilibre écologique par l’observation du milieu vivant existant, par le visionnage de film documentaire (exemple : Guerre et paix au potager), recherche de documentations au CDI, la fabrication d’abris pour les habitants du jardin. (Hôtel à insectes, nichoirs)
- sensibiliser les élèves à l’art des jardins par des activités créatives ludiques en lien avec l’aménagement du jardin médiéval. Affiner leur perception esthétique des différentes parcelles du jardin médiéval (jardin des délices, jardin des paysans en carrés, jardin potager, la chambre des secrets, le jardin d’herbes aromatiques)

- approfondir le rapport des élèves à la terre comme milieu nourricier (observation de la composition du sol, la vie dans le sol (vers de terre et autre bestioles, microfaune du sol, l’importance du paillage pour enrichir la terre)
- leur faire découvrir l’importance de la biodiversité (répertorier les espèces animales et végétales existantes - les papillons, les insectes pollinisateurs, cloportes, vers de terre, limaces, libellules, toutes les plantes actuelles du jardin avec des jeux comme un jeu de reconnaissance des plantes à partir de d’échantillon prélevés au préalable, associer la plante à son image et au texte qui la caractérise…)

- leur faire découvrir les plantes « mauvaises herbes » qui poussent naturellement dans la pelouse du collège en délimitant des zones de « protection de la flore du collège »

- les aider à s’approprier les différentes parcelles du médiéval et leur ambiance
- Réaménagement de la parcelle des paysans (recherche sur plan à partir de forme et de calque, mesurer, créer, répertorier les nouvelles espèces à introduire…..), planter des jachères fleuries.
- création de supports pour les plantes grimpantes (structure en noisetier, tressage de l’osier, pour délimiter de nouvelles parcelles)
- délimiter des zones de protection de l’herbe de manière esthétique (choix des jalons, panneaux de signalisation)
- choix de nouveaux végétaux par rapport à leur lieu de plantation : prises en compte de leur taille, leur feuillage, leur couleurs en rapport avec leur rôle écologique.
Pour atteindre au maximum tous ces objectifs fixés, les élèves devront :
Raisonner sur un plan et se projeter dans la réalité sur le terrain
Travailler en équipe, nouer des relations avec d’autres camarades
Rédiger des comptes-rendus rapides, prendre des photographies
Apprendre à terminer une activité
Etre patient (attendre que ça pousse)
Accepter les gestes répétitifs comme le désherbage
Apporter tout son imaginaire dans les constructions, dans les diverses plantations en se servant des sens comme la vue, les odeurs, l’oreille (couleur, parfum, bruit).

Partenaire sollicité : Mme Naltet intervenante extérieure, plasticienne.

Description détaillée du projet :

Le jardin médiéval a quelque chose d’insolite dans la cour goudronnée du collège. Il attire le regard des passants - élèves, parents, enseignants, personnel de l’établissement. Le jardin médiéval a jailli du sol pour le plaisir des sens de chacun afin que le regard change face à l’environnement scolaire. Zone de calme et d’harmonie, il change et vit au fil des saisons. Véritable foisonnement du vivant, il a modifié le tout minéral de la cour.
D’année en année, l’équipe de jardinier change puisqu’elle concerne les classes de sixième. Le relais se fait grâce à l’équipe enseignante et à l’intervenante artiste-jardinière qui assurent le suivi du projet depuis sa conception.
Les jardiniers en herbe ont le privilège de croquer les petits pois et de s’asseoir après l’effort sur la banquette d’herbe, à l’ombre des plantes grimpantes, mais leur repos se mérite car cet enclos charmant est un lieu de travail assidu. Son entretien journalier impose la patience et la ténacité (désherbage), le soin (plantation), l’acceptation des conditions climatiques (le froid, la pluie), la connaissance des végétaux et une observation minutieuse et régulière pour leur culture.
Ce jardin a pris naissance en septembre 2011, avec une vingtaine d’élèves de sixièmes, et a été inauguré en juin 2012.
Pendant l’année scolaire 2012, 2013, nous sommes allés explorer en dehors du jardin pour donner libre cours à encore plus d’imagination, en créant des structures éphémères, tel un labyrinthe, au départ d’automne, puis de lumière en hiver, et enfin fleuri au printemps. Un labyrinthe des sons et matériaux a également été créé, les arbres l’hiver ont revêtu des parures étonnantes, tout de tissu enrubannés à la façon des arbres loques de Barbirey sur Ouche. Pour autant, le jardin n’a pas été délaissé : plantations, désherbage ont été le quotidien de certaines semaines.

Type de production attendue ou à réaliser :

Il y aura communication en utilisant le site du collège : des articles, des reportages photos seront régulièrement postés sur le site. Ce seront des élèves qui la plupart du temps, écriront de courts articles pour commenter des photos ou des vidéos. Un cahier de bord restera dans le local des outils et à chaque séance, un volontaire prendra quelques notes.
Des activités seront proposées aussi le jour de la porte ouverte du collège avec visite commentée du jardin par les élèves jardiniers
Deux temps forts sont prévus en fin d’année avec une visite d’un jardin dans un autre lieu avec des activités dans ce lieu (maquettes avec argile, création d’éléments mobiles comme un système de visée) et une journée inauguration avec goûter, invitation des parents.