Accueil > "Sensibilisation sur la thématique des déchets"

Rubrique Projets d'établissement en démarche de développement durable

"Sensibilisation sur la thématique des déchets"

Le 19 mai 2012 - Sandrine Esquirol-Paquerot

Collège André MALRAUX 4 boulevard Albert EINSTEIN 21000 DIJON

Sandrine ESQUIROL-PAQUEROT & Fabienne ADENIS

Année scolaire concernée : 2011-2012

Matière concernée par le projet : SVT - Arts Plastiques

Nombre d’élèves : tout le niveau 6°

Objectifs Pédagogiques :

•Aborder la notion de développement durable.

• Sensibiliser les élèves sur l’importance de gérer de manière raisonnée les ressources du milieu.

• Souligner les actions bénéfiques entreprises par l’Homme.

• Comprendre la nécessité de trier avant de recycler.

• Sensibiliser les élèves sur le fait que la récupération et le recyclage permettent de réaliser des économies de matière première et d’énergie.

Partenaires sollicités :

ADEME

BER

Description détaillée du projet :

Afin de traiter de la notion de développement durable, les élèves ont commencé par travailler sur la thématique de la forêt en intégrant le projet plus d’arbres plus de vie qui leur a permis d’être informés sur la biodiversité forestière mais également d’aborder la nécessité de recycler le papier en parlant des forêts d’Eucalyptus.

En travaillant autour du thème de la forêt, les élèves ont pu se rendre compte que les trois composantes du développement durable étaient présentes puisque : la forêt, qui se trouve au carrefour des domaines environnementaux, économiques et sociétaux, constitue un enjeu central et transversal dans les problématiques liées au développement durable. Ce qui fait qu’ensuite d’autres thématiques comme celles des déchets, du recyclage, de l’alimentation ont pu être abordées.

Les élèves ont travaillé sur un texte sur la pollution marine pour essayer de comprendre :

 que la terre et la mer sont intimement liées, et ce, pour le meilleur comme pour le pire. Il est vrai que lorsqu’on pollue sur Terre, cela a un impact sur les océans, puisqu’il a été démontré que 80 % de la pollution marine vient de la terre. De plus, il suffit qu’un déchet soit jeté hors des poubelles pour qu’il ait de fortes chances de partir au large ou d’échouer sur une plage, chassé par les rivières ou par le vent. Ainsi un petit sachet plastique de bonbons oublié a toutes les chances de terminer dans un cours d’eau et de finir sa course dans l’océan. A l’aide de l’exemple traité en classe à savoir celui des tortues marines, qui mangent des sacs plastiques qu’elles prennent pour des méduses, les élèves ont pu constater que les animaux marins ont du mal à vivre au milieu de la pollution engendrée par l’Homme, que cela perturbe leur milieu de vie et entraîne à brève échéance leur mort.

 que la réduction de notre pollution peut être bénéfique pour tous les milieux naturels ainsi que pour les espèces à côté de chez nous mais aussi pour celles situées plus loin. Dans la mesure où toute pollution a des répercussions sur l’ensemble de la planète.

 que c’est en agissant à terre, en ramassant les déchets et en les triant, que nous pourrons aider la mer à être moins polluée. C’est ce que l’on appelle avoir une attitude éco-citoyenne.

Suite à ce premier travail sur la notion de pollution et de déchets, dans le cadre de la campagne nationale « Réduisons vite nos déchets, ça déborde », les élèves ont eu pour mission de donner une seconde vie à des déchets sous forme d’œuvres artistiques, en réalisant une sculpture en assemblage à savoir un épouvantail à partir de matériaux de récupération. Le temps de quelques heures, ils sont devenus des « Transformeurs » de rebuts en œuvre d’art, en faisant passer le déchet de l’ombre à la lumière. Ces créations artistiques ont été utilisées lors de la cérémonie de plantation afin de développer l’idée du recyclage artistique auprès du public.

Lors de cette semaine, une classe de 6° a pu bénéficier d’une intervention par deux personnes de la communauté d’Emmaüs. Les élèves ont pu découvrir :

• le fonctionnement de la communauté

• le travail des compagnons d’Emmaüs qui œuvrent afin de redonner une deuxième vie aux objets et aux matériaux. En effet tout ce qui est donné à Emmaüs et qui est en bon état, va être vendu. Si c’est en mauvais état, c’est démonté et trié. De plus, pour éviter de jeter ou de refuser ce qui n’est pas en assez bon état, la communauté a mis en place un centre de tri pour valoriser toutes les matières récupérables. Grâce à leur travail, les compagnons participent ainsi activement à la préservation des ressources naturelles.

• les projets de la communauté pour réduire l’impact de l’homme sur la planète sont de favoriser l’autonomie énergétique par l’installation de panneaux solaires sur les habitations et sur les bâtiments ainsi que l’utilisation d’un chauffage au bois permettant à la celle-ci de se chauffer en limitant au maximum la consommation d’énergie fossile. De plus, un projet de production d’énergie photovoltaïque est actuellement à l’étude.

•les actions de solidarité internationale afin de venir en aide aux autres.

Durant la semaine du développement durable, les élèves ont travaillé sur les petits livrets « Rends-toi utile adopte l’éco-attitude » et abordé de manière générale le thème du recyclage.

Durant la "semaine autrement" du collège, ils ont été sensibilisés sur la notion de déchets et de leur prévention par le biais d’une intervention réalisée par le BER.

Et ce, afin de leur permettre de prendre conscience de la nécessité d’adopter une éco-attitude pour devenir des citoyens responsables en :
- étudiant la problématique des déchets et leurs impacts sur l’environnement.
- en se formant aux solutions qui permettent de réduire la production des déchets.
- en apprenant à différencier les différents termes (matériau, matière première, matière valorisée)
- en comprenant les écolabels