search

Accueil > Les veilleurs du ciel

Rubrique Ressources

Les veilleurs du ciel

Le 25 novembre 2015 - Sandrine Esquirol-Paquerot

Les dangers du réchauffement climatique nous guettent. Pas un pays qui ne soit concerné, pas un gouvernement qui puisse fermer les yeux. Les impacts de ces dérèglements sont déjà visibles : tornades plus violentes, sécheresses plus graves, terres avalées par la montée des océans, etc. La prise de conscience est là ; tout comme l’urgence.

Pourtant, les décisions indispensables et les remises en cause des modèles économiques dominants se font attendre.

Face à cet immobilisme, un mouvement écocitoyen s’est mis en marche depuis quelques années. Des hommes et des femmes se mobilisent aux quatre coins du globe pour protéger leur environnement. Tournés vers les énergies d’avenir, ils inventent un monde sans carbone. Éoliennes, panneaux solaires, ils ont amorcé la transition énergétique.

Au sommaire :

  • Introduction
  • Le bal des hypocrites
  • « Maintenant, nous avons une vie, nous aussi… »
  • Des pays entiers vont disparaître
  • Le pétrole doit mourir
  • Un monde 100 % renouvelables n’est plus une utopie
  • Ici, les éoliennes, ce n’est pas que du vent
  • Le vent souffle fort sur les grands patrons
  • Bouter EDF hors de notre île
  • Nous sommes tous des gardiens du phare

[**Dans cet ouvrage, l’auteur se fait l’écho du développement d’un mouvement éco-citoyen, à travers le monde, du Danemark à l’Inde en passant par l’Île de Sein, qui tente d’amorcer la transition vers des énergies moins consommatrices de carbone (éoliennes, panneaux solaires, etc..), tout en se mobilisant pour lutter contre les sources de pollution. Il nous livre également son point de vue sur les conférences climatiques et la fausse solution du nucléaire.*]

[( Extrait :
Le plan d’action à mettre en œuvre est pourtant identifié depuis longtemps et nous avons la preuve qu’il fonctionne. Les économies d’énergie en sont le premier pilier. Elles nous paraissaient impossibles hier mais sont à notre portée désormais. Nous pouvons vivre avec le même confort en consommant beaucoup moins d’énergie. Les techniques d’isolation des bâtiments ont fortement progressé, les moteurs de nos voitures tournent avec moins d’essence et demain ils s’en passeront totalement, les industries savent produire sans gaspiller massivement les ressources naturelles, l’économie circulaire et le recyclage des matières premières ne sont plus des vœux pieux. Et, surtout, les technologies permettant de produire l’énergie dont nous avons besoin ont évolué très rapidement au cours des vingt dernières années.
Les énergies renouvelables atteignent l’âge mûr et constituent le deuxième pilier du plan à mettre en œuvre pour lutter contre le changement climatique. Elles ont fait la preuve de leur efficacité et deviennent compétitives face aux énergies traditionnelles. À tel point que des pays entiers comme le Danemark, le Cap-Vert ou le Costa Rica font le pari d’une énergie 100 % renouvelable d’ici à 2050. (....) Depuis des centaines
d’années, toutes nos activités reposent sur l’extraction et l’utilisation de ressources naturelles : le bois, les minerais, le pétrole, le charbon, l’uranium, le gaz et bien d’autres encore. Mais nous devons préserver ces ressources, qui ne sont pas infinies  : certaines deviennent de plus en plus rares et la demande augmente avec la population mondiale. (...) Le défi climatique est sans conteste le plus complexe de tous ceux auxquels l’humanité doit faire face. Il est aussi le seul qui concerne l’ensemble des habitants de la planète. Aucune région du monde ne peut prétendre en être à l’abri. Sur les cinq continents, sous toutes les latitudes, au milieu des océans ou au sommet des montagnes, le changement climatique fait peser une menace. Pour lutter contre ce fléau, il faut accepter de s’interroger sur nos modèles de société. Il faut être prêt à questionner en profondeur nos modes de vie, nos pratiques alimentaires, nos manières de nous déplacer et nos habitudes de consommation. Envisager un monde en paix avec le climat, c’est imaginer un nouveau système de production de valeurs et de biens. )]

Auteur : Jean-François Julliard.

Editions : Donquichotte

Date de parution : Septembre 2015

Nombre de pages : 176