Accueil > Vidéo : La culture de la radioprotection chez les Français

Rubrique Ressources

Vidéo : La culture de la radioprotection chez les Français

Le 6 avril 2016 - Sandrine Esquirol-Paquerot

Après Fukushima, les Français ont-ils acquis une meilleure culture de la radioprotection ?

Cela fait une vingtaine d’années que sont distribués aux quelques 400 000 foyers installés à proximité de centrales nucléaires des comprimés d’iode stables. Pourquoi de l’iode ? En cas de rejets radioactifs, ingérer ces comprimés permet de saturer la thyroïde d’iode saine et ainsi d’empêcher l’absorption d’iode radioactive responsable à terme de cancer.

En février dernier a débuté la nouvelle campagne de distribution d’iode autour des centrales nucléaires françaises visant à prévenir le risque de cancer en cas d’accident nucléaire.

Pour l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), ce n’est pas seulement d’une campagne de prévention dont il s’agit. Mais d’une opération de plus grande ampleur dont l’objectif est de transmettre à la population une véritable "culture de la radioprotection". Ce que l’ASN entend par là c’est sensibiliser les habitants sur les risques et les bons réflexes à adopter en cas d’accident.

Cette campagne, financée par EDF, ne manque pas de soulever certaines critiques. La principale étant la limitation de la zone de distribution à 10 kilomètres autour des centrales.

Rappelons qu’en Suisse ce périmètre est fixé à 50 kilomètres et qu’en Belgique, le conseil scientifique de l’agence de contrôle nucléaire préconise la distribution d’iode à l’ensemble du territoire.

Actu Environnement a profité de l’occasion pour aller vérifier sur le terrain si les riverains sont mieux sensibilisés au risque radiologique.

Pour voir le reportage : cliquer ici.