Contacter les personnes ressources edd de l'académie
search

Accueil > Ressources > LA PREVENTION A L’ECOLE

LA PREVENTION A L’ECOLE

Monter un projet pédagogique pour la prévention avec la MAIF

vendredi 29 octobre 2010, par Marie Delahaye

En tant qu’enseignant, vous souhaitez vous investir concrètement dans la prévention des risques ? L’association Prévention MAIF soutient vos projets.

[*L’action de terrain en milieu scolaire avec l’association Prévention MAIF*]

* Dans chaque département, une équipe de l’association aide les enseignants à monter leurs projets pédagogiques en matière de prévention des risques.

* L’association Prévention MAIF fournit l’aide et les moyens matériels dont les enseignants peuvent avoir besoin : documents pédagogiques, piste d’éducation routière, expositions, simulateur de conduite...

* Elle intervient à tous les niveaux d’éducation :

o en école primaire, pour la sensibilisation à la sécurité routière et domestique ;

o au collège, pour la préparation des ASSR 1 et 2 ;

o au lycée, sur la sensibilisation au code de la route et à la citoyenneté.

[*L’association Prévention MAIF*]

* L’association Prévention MAIF est une association "loi de 1901" agréée par le ministère de l’Éducation nationale au titre d’association éducative complémentaire de l’enseignement public en date du 15 mai 2001, renouvelé le 24 avril 2007, et en tant qu’association nationale de jeunesse et d’éducation populaire en date du 22 mai 2003.

* Elle est animée par plus de 2 000 bénévoles répartis dans 119 antennes.

[*La prévention au programme...*]


Cycle 1 : la découverte de l’environnement familier

* Dans le domaine de la sécurité routière, c’est le commencement de la sensibilisation en vue de l’obtention de l’Aper à l’issue du CM2.

* En matière de prévention d’accidents de la vie courante, il s’agit d’entreprendre une démarche "d’imprégnation" favorisant l’acquisition d’attitudes et d’habitudes adaptées à la prévention des risques.

* Dès la maternelle, l’enfant peut apprendre à repérer une situation de danger et à demander de l’aide pour être secouru ou porter secours.


Cycle 2 : les apprentissages fondamentaux.

* Au cours du cycle 2, l’enfant débute les apprentissages fondamentaux. Après avoir pris conscience de l’espace familier en maternelle, il va apprendre à le représenter.

* Dans le domaine de la sécurité routière, l’approfondissement de la sensibilisation doit permettre l’obtention de l’APER à l’issue du CM2.

* Dans le domaine de la prévention des accidents de la vie courante, il s’agit de saisir tout moment de la vie scolaire et extrascolaire pour intégrer la compréhension de règles simples et des recommandations de prudence.

* Concernant les premiers secours, l’enfant pourra être sensibilisé aux consignes élémentaires pour se protéger et donner l’alerte.

Cycle 3 : L’éducation aux règles de sécurité ayant trait aux dangers d’accidents durant la vie scolaire et familiale.

* Dans le domaine de la sécurité routière, c’est l’aboutissement de la sensibilisation visant l’obtention de l’APER (Attestation de première éducation à la route).

* Dans le domaine de la prévention des accidents de la vie courante, la mise en œuvre d’activités participe au développement de l’autonomie de l’enfant.

* Dans le domaine des gestes de première urgence, l’enfant pourra être initié à des principes simples de secourisme.

Collèges : Une période déterminante dans l’éducation à la sécurité routière.

* En cinquième, la préparation de l’Attestation scolaire de sécurité routière de 1er niveau (ASSR) constitue la première étape du Brevet de sécurité routière (BSR), nécessaire pour conduire un cyclomoteur à partir de 14 ans.

* En troisième, c’est la préparation de l’ASSR de second niveau, exigée à l’inscription au permis de conduire.

* Au collège, l’élève doit pouvoir bénéficier d’une formation appropriée aux premiers secours, validée par l’attestation Prévention et Secours Civiques de niveau 1.

* Dans les autres domaines de prévention, la sensibilisation aux phénomènes de drogue, de violence ou à la sexualité doit aussi s’amorcer.

Lycées :Poursuivre l’éducation et la prévention...

* Au lycée, même si le parcours pédagogique d’éducation à la sécurité routière n’est plus sanctionné par la délivrance d’une attestation, les professeurs ont à cœur de poursuivre la sensibilisation des jeunes. L’objectif visé : en faire des citoyens responsables et respectueux d’autrui, sur la route comme ailleurs.

* La formation aux gestes de premiers secours doit se poursuivre (formation continue) ; pour les filières techniques, la formation de sauveteur secouriste du travail doit pouvoir être dispensée.

* Dans les autres domaines de la prévention, parfois inscrits au programme de certaines filières, le débat avec les jeunes doit s’approfondir sur des sujets comme l’alcool, la drogue, la violence, la sexualité ou toutes formes de prises de risques.