Contacter les personnes ressources edd de l'académie
search

Accueil > COP 21 > COP21 : retour d’expérience

COP21 : retour d’expérience

mercredi 15 juillet 2015, par Jean-Christophe Duflanc

Dans le cadre du « Pacte Mondial des Lycéens pour le Climat », le lycée Wittmer de Charolles s’est engagé dans un travail en profondeur pour que la voie des jeunes sur le climat soit portée et entendue.

Le Pacte Mondial des Lycéens pour le Climat

Ce pacte procède d’un projet porté par l’Ecole des Hautes Etudes de Sciences Sociales (EHESS) de Paris, le Centre Edgar Morin (CNRS – Paris) et quelques universités comme l’Université de Limoges et l’Université Paul Sabatier de Toulouse.
Il rassemble des lycéens de plus de 20 pays : à côté de la France, on y trouve entres autres le Népal, la Chine, l’Ukraine, la Pologne, la Roumanie, l’Italie, Israël, Haïti, la Guinée, le Chili, la Colombie, …
L’objectif de ce projet est à la fois simple et ambitieux : faire travailler ensemble ces lycéens venus du monde entier pour qu’ils rédigent des propositions en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, et des demandes auprès des Chefs d’Etats et de Gouvernements afin que la COP21 soit un réel succès.

Le Pacte mondial des Lycéens pour le Climat
Le site de présentation générale du projet : www.climate-crowdsourcing.org

Le projet au lycée Wittmer

Au lycée Wittmer à Charolles, c’est une classe de Première ES qui s’est engagée dans ce projet depuis le mois de janvier.

Le travail de la classe s’est organisé en plusieurs phases

  • Une première phase dans la classe entre janvier et avril 2015 avec des interventions d’universitaires (sociologues et climatologues) pour apporter des éléments de connaissances et sensibiliser les élèves aux enjeux climatiques.
  • Une seconde phase importante avec la participation au « Congrès des Jeunes » à Toulouse du 25 au 31 mai. Les lycées participant au projet, y compris les lycées étrangers, se sont retrouvés pendant une semaine à Toulouse pour travailler ensemble. La commande était simple : repartir de Toulouse avec une série de propositions adoptées qui sont la trame générale du document qui sera remis officiellement pendant la COP21.
    Cette rencontre aura été extrêmement riche pour tous les participants : au-delà des propositions qui en ressortent, les éléments marquant de ce congrès auront été surtout les échanges entre lycéens, la confrontation des cultures, des points de vue, la nécessité (et la difficulté) de trouver des points de convergence, et surtout le sentiment partagé par tous que c’est de la coopération entre tous que naitront des réponses fortes.

Pour prendre connaissance du travail réalisé par les élèves lors du congrès, vous pouvez consulter le blog créé pour l’occasion : projetclimatwittmer.wordpress.com

Le travail va maintenant se poursuivre à la rentrée prochaine. Il va falloir affiner, approfondir les propositions adoptées à Toulouse. Il va falloir les décliner sur des objectifs opérationnels. Mais surtout, il va falloir que les classes participant à ce projet deviennent dans leurs établissements les ambassadeurs de ce travail : diffuser l’information, sensibiliser les autres élèves et toute la communauté du lycée aux enjeux climatiques. Cela devra passer par la mise en œuvre d’actions concrètes à l’intérieur de l’établissement. Au lycée Wittmer, la classe de 1ère ES qui participe à ce projet a proposé la création d’Eco-Ambassadeurs au sein du lycée à la rentrée 2015, une manière de s’engager dans une démarche forte de Développement Durable.
Tout ce travail, toute cette mobilisation, doivent permettre aux élèves d’aller ensuite à la COP21 à Paris pour présenter et remettre officiellement aux chefs d’Etats et de Gouvernement le « Pacte Mondial des Lycéens pour le Climat ».

Hervé BERNARD,
Professeur de Sciences économiques et sociales
Lycée Wittmer, Charolles


Voir en ligne : https://projetclimatwittmer.wordpre...